• Au revoir petite MayaAu revoir petite MayaAu revoir petite Maya

    Au revoir petite Maya

    Je suis un chat
    Mais j’ai déjà dix huit ans
    Si je présente bien,
    Mon âge, je le sens.
    Mon cœur est fatigué,
    J’ai des douleurs partout,
    Ma vue a bien baissé,
    Je n’entends plus du tout.
    J’aimais bien mon jardin
    Quand j’étais casse cou.
    Le vertige me gagne,
    Je fatigue beaucoup.
    Je vais plus doucement
    Et je marche très peu.
    Je dors bien plus longtemps,
    J’ai caché tous mes jeux.
    Quand un chat passe,
    Je redeviens fringante,
    Je fais preuve d’audace,
    Je me sens élégante.
    Mais dès qu’il est parti,
    Je retrouve mon âge
    Et mon dos s’arrondit :
    Ce n’était qu’un mirage.
    Mes maîtres m’aiment autant
    Que quand j’étais petite.
    Ils me disent souvent
    Que j’ai changé leur vie.
    La mienne aura été
    Faite de grandes joies,
    J’aurai été choyé,
    J’aurai été une reine.
    Quand il faudra partir,
    Je ne gémirai pas.
    Je voudrais m’endormir
    Blotti entre leurs bras.

    Au revoir petite Maya

    A JAMAIS DANS NOS COEURS

    Au revoir petite Maya

     


    votre commentaire
  • A notre chère Maya

    Dans une autre dimension, dans le monde astral,
    Il y a un nid rempli d'amour et douillet pour nous.
    Je suis bien où je suis.
    Toutes les caresses, toutes les tendres attentions
    Que vous m'avez offertes, je les ai apportées avec moi.
    La plus importante des choses que vous devez savoir,
    C'est qu'il y a une ouverture dans les nuages
    D'ici, je peux prendre soin de vous en pensée.
    Il m'est impossible de vous oublier, votre image et votre
    Gentillesse sont gravées dans mon coeur.
    Si un matin, vous vous réveillez avec un sourire aux lèvres,
    C'est que je vous aurai rendu une petite visite
    Dans vos songes.
    Merci pour votre amour.
    Je vous aimerai éternellement!

    A notre chère Maya

    A notre chère Maya

    A notre chère Maya


    votre commentaire
  • Je suis un chat
    Mais j’ai déjà dix huit ans
    Si je présente bien,
    Mon âge, je le sens.
    Mon cœur est fatigué,
    J’ai des douleurs partout,
    Ma vue a bien baissé,
    Je n’entends plus du tout.
    J’aimais bien mon jardin
    Quand j’étais casse cou.
    Le vertige me gagne,
    Je fatigue beaucoup.
    Je vais plus doucement
    Et je marche très peu.
    Je dors bien plus longtemps,
    J’ai caché tous mes jeux.
    Quand un chat passe,
    Je redeviens fringante,
    Je fais preuve d’audace,
    Je me sens élégante.
    Mais dès qu’il est parti,
    Je retrouve mon âge
    Et mon dos s’arrondit :
    Ce n’était qu’un mirage.
    Mes maîtres m’aiment autant
    Que quand j’étais petite.
    Ils me disent souvent
    Que j’ai changé leur vie.
    La mienne aura été
    Faite de grandes joies,
    J’aurai été choyé,
    J’aurai été une reine.
    Quand il faudra partir,
    Je ne gémirai pas.
    Je voulais m’endormir
    Blotti entre leurs bras.

    A JAMAIS DANS NOS COEURS

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique